Hoy es: Sábado, 28 de Enero de 2023






L’HISTOIRE, POUR QUOI FAIRE ?

 

La pensée historique est intrinsèque à l’être humain. Toutes les cultures rendent compte de leur propre passé. Dans certaines, les récits prédominent, alors que dans d’autres les narrations historiques incluent légende et tradition ; dans les cultures occidentales, l’Histoire fait partie des études humanistiques et se constitue en science à part entière.


L’être humain ne peut pas faire abstraction de l’idée de son passé. Il aspire à connaitre le monde dans lequel il vit. Mais ce même être humain fait partie de ce monde, c’est pourquoi il aspire aussi à se connaitre lui-même, et la seule manière d’y arriver est d’étudier et d’apprendre ce qu’il a fait. Nos actions façonnent notre caractère et notre histoire : ce que nous faisons aujourd’hui définit ce que nous serons dans le futur. C’est pour cela que le présent est en partie le produit de ce que nous avons fait dans le passé. Comme l’a signalé Juan Ortega et Medina : « Le passé ne fait pas que passer, c’est lui qui nous constitue ».


La principale fonction sociale de l’Histoire est d’enseigner aux hommes que les institutions (gouvernements, écoles, entreprises, famille, etc.) qui régissent leur vie, sont une création de ces mêmes personnes. Cela revient à dire qu’avec l’Histoire, l’être humain découvre sa liberté de créer et transformer son mode de vie, pour construire une société meilleure dans laquelle il fera bon vivre.

 

 

 

 

  Escribenos y dinos tus comentarios Actualizado en enero de 2023

Fac. de Ciencias Antropológicas. Km. 1 Carretera Mérida-Tizimín, Cholul. CP 97305. Tels: +52 (999) 930-0090. Mérida, Yucatán, México.

© Todos los Derechos Reservados Facultad de Ciencias Antropológicas, UADY 2018. Esta página puede ser reproducida con fines no lucrativos, siempre y cuando no se mutile, se cite la fuente completa y su dirección electrónica, de otra forma requiere permiso previo por escrito de la institución.